La curation de contenu

PME : GENERER DU CONTENU AVEC LA CURATION

La curation de contenu
Lorsque vient le temps des vacances, il faut commencer à réfléchir à son organisation : quand partir ? Et où ? Comment on y va ? Jamais simple…

Mais il y a bien pire encore : quand approche la publication de LA newsletter, celle qui est censé informer nos clients sur nos dernières nouveautés, celle qui est envoyée tous les 4 mois. Bref, celle qui terrorise les PME, l’ultime corvée.

Pourquoi ?

  • Parce qu’on a pas suffisamment de contenu à proposer.
  • Parce que personne n’a communiqué en temps et en heure son petit bout d’information qui, conjugué aux autres, aurait dû aboutir à une newsletter décente.

Et comme la situation se répète invariablement, on décide finalement de n’envoyer de news qu’une fois par trimestre, voire 2 fois par an.

Voilà comment l’entreprise cesse petit à petit de communiquer avec ses clients et prospects.

« Au moins, on ne pollue pas les boites mails de nos clients »

C’est vrai : polluer, ce n’est pas bien. Mais à partir de quel moment on cesse d’informer,  d’éduquer, de communiquer ou de maintenir le contact et on commence à polluer ?

A titre personnel, je reçois chaque semaine des news sur différents sujets que je prends rarement le temps de consulter. Mais je ne me désinscris pas, parce que, de temps en temps, j’y trouve un article qui m’intéresse (uniquement dans le titre de la news). Et puis, se désinscrire prend parfois plus de temps qu’effacer le message.

C’est une première clé : il suffit que, de temps en temps, un article me permette de m’apporter quelque chose pour que je conserve le lien. J’attribue alors à la source une valeur de crédibilité suffisamment élevée pour ne pas prendre le risque de la supprimer à tout jamais.

Vous êtes les experts

Nombre de newsletters d’entreprises sont une version compilée de la section « actualités » du site web. Pour cette raison, toutes deux souffrent du même symptôme : un manque d’intérêt de la part du lecteur potentiel. A moins d’être une multinationale, une entreprise peut rarement générer suffisamment d’intérêt sincère pour ses seules actualités.

Il faut donc s’y prendre autrement et partir d’un principe simple : une entreprise en sait toujours plus sur son secteur d’activité que ses clients. Partant de ce constat, c’est dans cette direction qu’on trouvera à la fois de quoi nourrir un site web, un blog et une newsletter régulière.

Chaque secteur d’activité recèle son lot d’actualités, de sujets de fonds, d’anecdotes et de surprises et c’est dans une conjugaison intelligente de ses éléments qu’une PME peut proposer un cocktail intéressant à ses prospects et clients.

Rédiger en interne ? Une PME n’a ni les moyens ni la vocation à se transformer en éditeur de presse. En revanche, internet regorge de matière première prête à être remise en forme.

La curation de contenus

C’est là que la curation vient à notre secours.  Mais qu’est-ce que c’est ?

Une plateforme de curation effectue 2 choses:

1. Elle va chercher automatiquement sur internet des articles correspondants aux mots-clés que vous renseignez (ceux correspondants à votre secteur d’activité)

2. Elle les met en forme de façon unifiée au sein d’un mini-magazine créé à la volée et exportable dans un blog par exemple.

Pour faire simple, c’est comme si Google se transformait en magazine : pour changer de magazine, vous renseignez d’autres mots clés et c’est parti ! C’est donc un moyen relativement simple de générer régulièrement et rapidement de grands volumes de contenus (textes, images, vidéos)

A titre d’exemple, voici notre curation sur le thème de la transformation numérique des entreprises et sa déclinaison sur notre blog.

Le résultat de notre curation

La curation originale

Sa mise en forme dans notre blog

La curation dans un blog

Curer n’est pas copier

« Curer un article » ne revient pas à en extraire le contenu et à en faire un lien vers l’original :  ça, c’est du bookmarking, de la mise en page de signets ou de l’aspiration de contenu et ça n’aura que peu de valeur auprès de votre cible.

La curation donne à son auteur un pouvoir supplémentaire et une légitimité qui le distinguent notablement de la copie : la possibilité de changer certains éléments éditoriaux de l’article.

Le curateur va pouvoir :

  • modifier le titre de l’article original
  • modifier ou réécrire le résumé (chapo)
  • ajouter un commentaire personnel

L’ensemble du processus de curation revient à définir en amont une véritable politique éditoriale et permet de s’affranchir de sa partie la plus chronophage, la rédaction de contenu proprement dite.

(Pour une vision plus approfondie de la curation, voici un article sur ses 5 piliers)

La curation comme outil de génération de contenu personnalisé

La curation est donc un excellent moyen pour une entreprise de maintenir un contact permanent et pertinent avec ses clients, sans prendre le risque de les polluer et tout en conservant une charge de travail économiquement acceptable : le site web est régulièrement nourri, un blog est mis en place sans crainte de le laisser en friche.

Et la newsletter dans tout ça ?

La rédaction de la newsletter s’en trouve grandement facilitée, puisque la curation se fait au fil de l’eau. Il suffit de n’ajouter qu’une information propre à l’actualité de l’entreprise pour mettre en forme un contenu qui va au final intéresser vos clients.

Et enfin, la news ne parle plus que de vous…

CONTACTEZ-NOUS POUR EN SAVOIR PLUS